Atelier de théologie

La théologie pour les nuls ? L’atelier de théologie (mensuel)

Faire de la théologie, c’est, pour une personne croyante, investir dans l’essentiel. Mais c’est encore plus que cela.

Au cours des derniers siècles, de nombreuses idéologies sont apparues puis ont perdu de leur pertinence. Celles qui dominent actuellement sont celles qui se réclament de la rationalité empirique et de l’utilitarisme économique. Jacques Ellul et Paul Ricœur ont montré les limites de ces approches qui ont pour effet l’aliénation de l’Homme* et l’ oubli de la question de l’origine et du sens »**. Mais il ne suffit pas de critiquer les idéologies et leurs effets de « rétrécissement de la pensée », il faut « restaurer cet espace d’interrogation dans lequel la question peut prendre sens »**. Le message du Christ et la théologie ont leur place pour restaurer l’humain dans la société.

L’atelier de théologie mensuel permet d’accueillir des témoins de la foi ou de lire en commun leurs ouvrages. C’est une occasion d’approfondir ses expériences personnelles à la lumière de connaissances nouvelles, de travailler l’actualité du message biblique pour le monde d’aujourd’hui et de chercher ensemble des réponses aux questions posées à la foi par la culture actuelle. A ce jeu, personne n’est « nul » et les séances permettent à tous les participants de s’exprimer de manière équilibrée. Il se réunit le 3ème samedi du mois à 10h30. 

 *« Ce n’est pas la technique qui nous asservit mais le sacré transféré à la technique. » Jacques Ellul, Les nouveaux possédés, 1973, 2e édition, 2003, Les Mille et une nuits, p. 316

**Paul Ricœur, « La critique de la religion et le langage de la foi » dans Bulletin du Centre protestant d’Etudes, juin 1964, n° 4-5, p. 5-31.