De la fête et du vide…

En miroir du temps de Carême quarante jours avant Pâques, voici le temps de la fête, après la résurrection ! Évidemment, il ne s’agit pas d’un miroir exact, plutôt d’un miroir grossissant, car là où la liturgie nous a donné quarante jours pour nous préparer à la plus grande fête de l’année, elle nous en donne cinquante pour prolonger les festivités, tout en les multipliant (ainsi que les jours fériés) : Ascension puis Pentecôte. Continuer la lecture de « De la fête et du vide… »

Carême : se dépouiller ? De tout… sauf de l’amour !

Cette année, « hasard » du calendrier, le mercredi des Cendres, premier jour du Carême, coïncide avec la Saint-Valentin, jour réputé pour la fête de l’amour, en particulier l’amour conjugal. Si je mets le mot hasard entre guillemets, c’est que je me range à l’opinion d’Albert Einstein, pour qui « le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito ».
Continuer la lecture de « Carême : se dépouiller ? De tout… sauf de l’amour ! »